Théologie chrétienne

Théologie chrétienne
La théologie chrétienne veut « rendre raison de la foi chrétienne1 ». Elle est une tentative d’intelligence rationnelle de la foi au moyen des catégories de diverses philosophies (grecques au départ, modernes ensuite). Selon la formule de saint Anselme de Canterbury, on la définit comme FIDES QUAERENS INTELLECTUM.
La théologie désigne le discours croyant sur Dieu, la Bible,la religion et l’Église, et notamment sur les doctrines chrétiennes, élaborée selon les moyens et la perspective énoncés ci-dessus. Tout discours croyant n’est pas théologique, mais peut-être de l’ordre de la confession de foi (ou témoignage), de la prédication, voire de la louange. On peut aussi parler de la théologie de telle ou telle grande figure (théologie johannique, théologie paulinienne,théologie d’Augustin ou augustinisme). On parle aussi de théologie calviniste ou de théologie luthérienne.
Les autorités religieuses organisent l’enseignement de la théologie comme discipline universitaire. Le caractère scientifique de la théologie demeure discuté. Sa parenté avec la philosophie la ferait mieux nommer une « sagesse ». Mais au Moyen Âge, on la considérait comme la reine dessciences, couronnement et sommet de tout savoir humain, selon la place que la métaphysique occupait dans le système aristotélicien. Toutefois, au regard des critères de la science, seules certaines branches peuvent être absolument considérées comme des disciplines scientifiques. Dans l’Église orthodoxe, la théologie n’est pas considérée comme une discipline spéculative et déductive mais comme laconnaissance expérimentale d’un Dieu qui se manifeste à sa création. Le titre de « théologien » n’est d’ailleurs attribué qu’à trois saints seulement : saint Jean l’évangéliste, saint Grégoire de Nazianze et saint Syméon le Nouveau Théologien.
* |

Histoire de la théologie chrétienne
L’âge des Pères de l’Églises
Article détaillé : Père de l’Église.
Très tôt après la naissance duchristianisme, des chrétiens , dont certains sont connus des catholiques et des orthodoxes sous le nom générique de Pères de l’Église rédigent des ouvrages pour défendre leur foi (apologétique) et pour en expliquer le contenu. Les Pères de l’Églises, nombreux tant dans le milieu grec que romain, écrivent de nombreux ouvrages qui constitueront la base du développement ultérieur de la théologie. Parmi lesgrandes figures de cette époque, on citera Clément d’Alexandrie, Ambroise de Milan, Augustin d’Hippone, Tertullien. C’est une époque où les dogmes se fixent peu à peu, ce qui conduit à diverses querelles de doctrine.
Le Moyen Âge latin et la scolastique
St Thomas d’Aquin (1225-1274)
Article détaillé : Scolastique.
Au Moyen Âge, la théologie était une discipline essentielle au sein des universitésnaissantes. La scolastique a donné lieu à la publication de nombreux écrits et à nouveau à des discussions doctrinales. Thomas d’Aquin est sans doute le principal théologien de l’époque scolastique, mais des figures comme Albert le Grand ou Bonaventure de Bagnorea ont marqué l’histoire de la théologie.
La théologie moderne (XVIe-XIXe)
La théologie a connu un nouvel essor avec la Réforme et laContre-Réforme. Les théologiens réformateurs, qui donneront leurs noms à des confessions qui existent encore, développent des idées neuves en matière théologique. Cette vague de Réforme engage les catholiques a réagir et à réaffirmer ses dogmes.
Avec les Lumières, la théologie connait une crise. Du côté catholique, elle se sclérose en refusant les idées modernes. Un cartésianisme catholique tenteavec Malbranche une percée infructueuse. Il faudra attendre le XIXe siècle pour voir un renouveau côté romain (Moehler). Puis viendra le triomphe du néo-thomisme.
Chez les protestants, le XVIIIe siècle est marqué par l’influence de Leibnitz puis du rationalisme. Le piétisme se développe en grande partie sous une impulsion hostile à la théologie « desséchante » opposée au « cœur » croyant et…

This article was written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *