La nouvelle politique économique

PROGRAMME ECONOMIQUE ET SOCIAL A COURT TERME DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE La révolution tunisienne a brisé le « plafond de verre de l’antidémocratie » ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’économie tunisienne. Néanmoins sur le court terme, notre économie passe par une période délicate caractérisée par une baisse d’activité dans des secteurs clés de l’économie, malgré la bonne tenue desexportations industrielles. Les prévisions initiales du budget économique 2011 tablaient sur une croissance du PIB en terme réel de 5.4%, un déficit budgétaire de 2.5% et un taux d’endettement publique de 39%. En outre, le budget de l’Etat 2011 a consacré une enveloppe de 1500 MD en terme de subventions dont 570 MD pour l’énergie et ce, sur la base de 83 dollars le baril Brent. – La situationactuelle de l’économie : ? Baisse de l’activité et de l’investissement dans des secteurs clés de l’économie à l’instar du tourisme, transport, commerce, phosphate et travaux publics. ? Baisse des exportations des biens et services malgré la croissance des exportations des biens Sur cette base, et en l’absence de mesures urgentes, il est attendu qu’on réalisera les résultats suivants au terme de l’année2011 : ? Une croissance variant de 0 à 1%. ? Baisse des investissements de l’ordre de 1500 MD dont 1000 MD sous forme d’IDE. ? Créations, au plus, de 15.000 postes d’emplois contre 80.000 prévus initialement.

? Un déficit budgétaire de 5% compte tenus de la baisse des recettes fiscales et de l’augmentation des dépenses publiques et surtout, les subventions des produits alimentaires et del’énergie qui vont augmenter d’ montant additionnel de 900 MD à cause notamment de la hausse des prix à l’échelle internationale. ? Une augmentation des besoins en financement extérieur de l’ordre de 5000 MD.

Nous devons assumer ces difficultés car elles représentent peu par rapport aux martyrs de la révolution qui ont sacrifié leurs vies pour la liberté. Cependant, nous devons tous nous mobiliser poury faire face, faute de quoi cela serait dramatique pour des centaines de milliers de salariés et constituerait un obstacle sérieux à la transition démocratique. En effet, en l’absence de ressources naturelles abondantes, notre économie dépend du travail et de l’intelligence des hommes et des femmes de ce pays ; ils dépendent également de relations de confiance que nous nous attachons à consolider,avec les entreprises et partenaires internationaux qui travaillent et investissent en Tunisie. Dans ce cadre, notre Programme Economique et Social a pour objectif de créer un impact immédiat sans toutefois hypothéquer l’avenir. Dans ce cadre, notre Programme Economique et Social à court terme se décline en une série de mesures (17 mesures), horizontales et sectorielles. Ces mesures de ceprogramme peuvent être résumées selon les cinq priorités suivantes :

2

1- La sécurité : C’est une donnée essentielle pour tout développement de l’activité des individus et des sociétés.

2- L’emploi : ? Mesure 1 : Un programme de recrutements exceptionnels dans la fonction publique (20.000 emplois) et un plan de relance sera également engagé pour inciter les entreprises à faire un effortsimilaire à l’Etat (20.000). ? Mesure 2 : Prise en charge de 200.000 jeunes à travers les interventions des mécanismes de la politique active de l’emploi, notamment le programme AMEL. ? Mesure 3 : Doublement des montants alloués aux programmes d’utilités publiques dans les régions. 3- Appui de l’économie et son financement : ? Mesure 4 : Programme d’appui et de relance des entreprises qui passent par desdifficultés économiques conjoncturelles. ? Mesure 5 : Restructuration du dispositif de micro-crédits et de financement des PME et création de pôles bancaires dans les régions. ? Mesure 6 : mesures fiscales et financières pour la relance de l’économie nationale : Ces mesures s’insèrent dans le cadre de l’incitation aux investissements dans les zones de développement régional, le financement et…

This article was written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *