Keynes et le keynésiannisme

Keynes et le Keynésianisme.

Le keynésianisme est un courant de pensée qui a connu un succès sans précédant pendant l’entre-deux guerres. Comment expliquer ce succès sans partage puis son oubli relatif aujourd’hui? Dans quelle mesure le keynésianisme peut être vu comme une solution particulière adaptée à une situation particulière (la crise de 1929) qui ne serait plus d’actualité?

Lesconditions de l’émergence du keynésianisme.
A. Le contexte : la crise de 1929.
Après la période faste de l’après-Première Guerre mondiale, la quasi-totalité des pays industrialisés s’enfonce dans la « grande dépression ». Débutée le 24 octobre (le Jeudi noir), la crise de 1929 est amorcée par l’effondrement de la Bourse de New-York. La baisse des cours annule, en une journée, les bénéfices de lahausse des douze derniers mois. Cette crise se caractérise par un effondrement généralisé de la production. Faillites et endettement se succèdent, conduisant à une forte contraction de la demande : baisse des prix de l’ordre de 15 à 20% en trois ans, effondrement des échanges internationaux… Le chômage explose pour atteindre des taux de 10 à 20% avec de fortes variations selon les branches.
Rienne semble pouvoir arrêter la propagation de la crise aux États-Unis et à l’ensemble du système international. On entre dans un cercle vicieux. Les entreprises en difficulté licencient en masse, réduisant par conséquent la solvabilité et le revenu moyen des consommateurs. Ceux-ci, disposant de moins de revenus, exercent une pression à la baisse sur les prix des biens et services, accentuant encoreles difficultés des entreprises. Au niveaux international, les investisseurs américains ont retiré une grande partie de leurs capitaux des pays européens entrainés dans la crise, aggravant de cette manière leur fragilité (faillite bancaire…).
La crise de 1929 n’a pas qu’une dimension économique. L’explosion du chômage accentue les désordres sociaux. Sans préjuger du nazisme et lesconséquences économiques de la crise économique en Allemagne sont liés. La propagation de la crise conduit également les pays à limiter leurs échanges internationaux, renforçant alors l’isolement de chacun.

B. Les insuffisances de la théorie néo-classique.
L’incompréhension des mécanismes de la crise provient de la théorie dominante : la théorie néoclassique. Ainsi, le système économique devraittoujours s’équilibrer à long terme, la loi de l’offre et de la demande devrait équilibrer mécaniquement tous les grands indicateurs économiques. La persistance de la dépression ne devrait, selon cette théorie, pas être possible.
Cette incompréhension est renforcée par l’inefficacité des politiques économiques normalement menées en cas de ralentissement de l’activité. Les gouvernements réagissent peu,pensant qu’il ne s’agit que d’une crise passagère. Ils tentent de renchérir le crédit pour rétablir l’équilibre sur le marché monétaire, mais l’affolement est trop important pour que cette mesure soit efficace. Ils tablent aussi sur une baisse du salaire réel pour équilibrer le marché du travail, mais le chômage reste important. Un protectionnisme agressif apparaît, accompagné de dévaluationsmassives pour tenter d’acquérir un avantage sur les partenaires commerciaux.
Les économistes libéraux tentent quelques explications. Pour J. Rueff, dans le cas anglais, les progrès syndicaux ont contribué à faire apparaître un « chômage volontaire » : les syndicats, en obtenant des accords par le salaire minimum, empêchent la variation à la baisse du salaire et grippent le mécanisme vertueux dumarché. Le chômage est volontaire car l’emploi pourrait repartir à la hausse si les ouvriers s’accordaient sur des salaires réels plus faibles.

C. Les explications de Keynes.
Né à Cambridge en 1883, John Maynard Keynes poursuit toute sa vie une double activité dans l’enseignement supérieur et dans l’administration britannique. Il refuse de voir dans cette crise l’annonce de l’effondrement du…

This article was written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *