En vous appuyant sur votre expérience principale, dîtes pour quels actes de la vie quotidienne vous avez fréquemment aidé les personnes (aide à la mobilisation, habillage, toilette, repas…).

Au cours de ma pratique professionnelle, j’interviens dans tous les actes de la vie quotidienne. Ce quotidien qui se réitère est essentiel. C’est là que je rencontre la personne, je l’observe, jel’écoute, je ressens son état, ses besoins et sa demande. C’est au travers d’une analyse que j’essaie d’approprier une réponse, un accompagnement adéquat à la situation. Je tente toujours de respecter laplace de la personne dans son environnement personnel, de ce qu’elle a vécu dans le passé, son histoire, d’utiliser ses capacités, son autonomie ou sa déficience pour qu’il soit acteur.

Le lever, latoilette, les repas, tous ces moments, même si banaux soient ils, je les exploite afin de stimuler, de mobiliser l’autre. Il doit pouvoir s’exprime et se réaliser. Parfois, mon aide est plusimportante. Pour un autre résident, ma présence est suffisante, mes paroles vont le solliciter.
Chaque résident est singulier.

Au travers d’un exemple, je vais expliciter ce que je dis ci-dessus.
Juluanest un jeune homme de vingt trois ans, taquin, gai, et sensible à l’ambiance qui l’entoure. Il présente un Trouble Envahissant du Développement (TED), un retard mental grave, maladieostéo-articulaire, une déficience visuelle sévère, une maladie invalidante (syndrome de Lowe). Il partage sa chambre avec deux autres résidents, (Dylan et Wanig).
Nous sommes deux soignants pour encadrer les jeunespendant la toilette, nous prenons chacune un groupe de trois, et nous commençons les toilettes vers 8h/8h30. En général ils sont réveillés et attendent que nous venions les chercher.
Je frappe à laporte, c’est toujours Julan qui répond, et donne l’autorisation d’entrée. Je salue chacun des jeunes en citant leur prénom; du fait de sa déficience visuelle, Juluan nous reconnait à la voix, et réponden citant fièrement mon prénom. J’ouvre le dialogue en le questionnant sur sa soirée, (est-ce qu’il a regardé la télé la veille, s’ il a bien dormi, s’il sait le jour que nous sommes, etc….)….

This article was written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *