Economie

L’Allemagne, une puissance européenne, une puissance mondiale ?

Introduction :
La réunification de 1990 a apporté à l’Allemagne un nouveau statut. Ce pays a su se hisser au rang de puissance, en s’appuyant sur ses atouts, anciens ou récents, tels que :
– une population nombreuse au niveau de vie élevé.
– Une des 3 monnaie de référence du monde.
– Un immense potentiel financier,industriel, une capacité d’exportation hors norme, des liens commerciaux solides avec de nombreux pays.
– Elle joue un rôle important dans la construction européenne sur tous les plans.
Mais est-elle capable de devenir une puissance mondiale pour autant ?

I Les composantes de la puissance.

A La population.
1 Le droit du sang.
– pays le plus peuplé de l’Europe Occidentale :82 millions d’habitants.
– conception particulière de l’idée de « nationalité » : nécessité d’une ascendance allemande.
– La nation allemande est donc potentiellement très importante et nombreuse.

2 Une population qui vieillit.
– pyramide des âges beaucoup plus inquiétante que dans les autres pays européens depuis les années 70.
– Baisse de la fécondité, problème derenouvellement démographique, explosion des coûts de santé, paiement des retraites.
– Chute brutale de la natalité dans l’ex « Allemagne de l’est » (plus de politique nataliste).

3 Un niveau de vie élevé.
– revenu moyen par habitant extrêmement élevé, système d’assurances performant, bonne indice d’I.D.H.
– acquis sociaux des « Trentes Glorieuses » solides et avantageux.
-Concertation patronale et ouvrière constructive et productive.
– Système de promotion sociale réel.

B Le territoire.
1 La Nouvelle Allemagne.
– territoire actuel très récent (1990), territoire à peu près stabilisé depuis peu (fin 1945).
– Beaucoup de perturbation du fait de la prétention du « Grand Empire », des différentes guerres.
– L’unification du territoire allemand nepouvait se réaliser avant la naissance d’un État, qui a été tardive (fin XIX).

2 Le territoire et ses atouts.
– un territoire diversifié, divisé en 3 zones géographiques aisément identifiables :
– le Nord, doté d’une vaste plaine plus ou moins fertile, d’une façade maritime favorable aux échanges commerciaux, d’un sous-sol riche.
– Le Centre, « Allemagne moyenne », moyennesmontagnes, bassins sédimentaires, lieu de naissance de la puissance allemande (industrielle).
– Le Sud : région touristique présentant à la fois le Massif Alpin et les collines et plateaux de la Bavière.

II Les aspects de la puissance économique et industrielle allemande.

A Un système de production original et performant.
1 Le modèle allemand.
– système « d’économie sociale demarché » (entre le modèle libéral et étatique).
– Rôle régulateur de l’État pour concorde entre objectifs sociaux, économiques et financiers.
– Libre entreprenariat, état peu pesant, syndicats puissants, dialogue dans les entreprises entretenu, système social efficace.

2 L’industrie : un secteur économique solide.
– Les Konzerns : grands groupes privés à solide bases financièresqui dominent le marché (BMW, Volkswagen, entreprises pétrochimiques et chimiques).
– Un réseau dense de P.M.E. dynamiques.
– Une solide assise financière et banquière qui soutiennent une monnaie forte (le Deustch Mark).

B Un géant industriel.
1 L’organisation.
– l’industrie est le support de l’économique, beaucoup plus que dans les autres puissances (environ 36% de la pop.Active).
– Des domaines d’activité relativement diversifiés : automobile, sidérurgie, métallurgie, électronique, chimie.
– Les P.M.E. (1 million de salariés) : spécialisation dans le domaine du machine-outils et de l’électronique, activité intense à l’exportation. Échec dans le domaine des ordinateurs personnels.

2 Les principaux secteurs d’exercice.
a Les secteurs dynamiques….

This article was written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *