Comment expliquer l’existence de flux intrabranches ?

Comment expliquer l’existence de flux intrabranches ?

Le commerce intrabranche est la partie des échanges internationaux de produits qui a lieu à l’intérieur d’une même branche de l’industrie ou des services. Bien que la définition de la branche soit arbitraire, on admet généralement que les produits d’une même branche ont des caractéristiques technologiques communes ou qu’ils satisfont lemême type de besoins.

Le commerce international contemporain est fortement marqué par les flux intrabranches qui sont des échanges commerciaux de produits similaires entre pays de même niveau de développement. Ces flux sont composés majoritairement de biens intermédiaires et d’équipement.

Les principales explications du commerce intrabranche peuvent être regroupées en 2 catégories selonqu’elle concernent les produits homogènes ou différenciés.

On peut alors se demander comment sont décomposés les flux intrabranches. De plus, malgré la prédominance des échanges interbranches décrits dans les théories classiques du commerce, comment expliquer l’existence des flux intrabranches
Pour répondre à ces interrogations, nous étudierons dans une première partie les trois types de commercequi composent les échanges intrabranches. Puis nous expliquerons la remise en cause des échanges interbranches par le commerce intrabranche, avant de vous exposer l’exemple des flux intrabranches dans l’Union Européenne.

I.Les flux intrabranches se décomposent en 3 types de commerce:

Les flux intrabranches sont caractérisés en trois types de commerce ; le commerce univoque, le commercecroisé de produits différenciés verticalement, et le commerce croisé de produits similaires.
Pour classer ces trois types de commerce on utilise deux critères: le croisement des échanges et la similarité des produits.

Il y a un flux d’importation et un flux d’exportation pour chaque échange et ceux-ci ne sont généralement pas de même valeur ; on parle alors de flux majoritaire et de fluxminoritaire. Les échanges sont croisés à partir du moment où la valeur du flux minoritaire représente au moins 10% du flux majoritaire.
Les produits sont similaires lorsque l’écart de prix de chaque produit entre l’importation et l’exportation est inférieur à 15%.

Commerce univoque (non croisement des flux)

Le commerce univoque se caractérise par la similarité des produits échangés et le fait queles échanges ne sont pas croisés, donc le flux minoritaire est de moins de 10% par rapport au flux majoritaire.

Ces échanges entrent dans le cadre d’une concurrence oligopolistique, c’est-à-dire que peu de pays offrent un bien et qu’il y a beaucoup de demande à capter. De ce fait, les entreprises de ces pays sont incitées à intégrer ces marchés. Du coup, l’exportation de ces pays forme le fluxmajoritaire et l’importation est quasi inexistante puisque le bien est produit localement.
De plus, les échanges sont effectués entre des pays qui se concurrencent sur les mêmes produits au travers de dumping réciproque. Cela signifie que les pays vendent leur production à perte pour évincer la concurrence ; ainsi la consommation s’accroît et les entreprises des autres pays font faillites.Commerce croisé de produits différenciés verticalement (différenciation verticale)

Le commerce croisé de produits différenciés verticalement se définit par des échanges croisés et par la différence verticale pour un même produit. La différenciation verticale d’un produit est le niveau de qualité de celui-ci. Les pays cantonnent leurs productions dans trois gammes de qualité : le bas de gamme, lagamme moyenne et le haut de gamme.

Ce type de commerce s’inscrit dans une concurrence parfaite d’après les avantages comparatifs. Toutefois il est également présent en concurrence oligopolistique à cause du coût de la recherche et du développement que seuls certains pays peuvent financer à grande échelle, et des coûts fixes qu’ils doivent subir.
Pour illustrer un exemple de ce type de…

This article was written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *